numero 24 - Juin 2015    

> sommaire
> editorial
> en premier plan
> la rédaction
> copie hommage
> abonnements
> poste

 

de Sr Marie Jacqueline Munnier, sdc

Agir pour la Planète

L‘Exposition Universelle a ouvert ses portes à Milan le 1er mai 2015. Depuis ce jour, l’EXPO, le plus grand évènement jamais réalisé sur l’alimentation et la nutrition, continue à attirer des millions de visiteurs. Comprenant l’importance de cette manifestation, nous avons choisi d’apporter notre petite contribution en matière de réflexion et de partages d’expériences autour de l’une des questions essentielles pour l’humanité : celle de la nourriture et du partage des fruits de la terre.
C’est une question qui traverse toute la Bible. En effet, la terre est le grand don offert par Dieu à toute l’humanité. N’a-t-il pas dit à Adam et à Eve, après les avoir bénis : “Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence : ce sera votre nourriture” (Gen. 1,19). La nourriture est donc un bien commun à toute l’humanité.
La nourriture est aussi un signe qui révèle le rapport d’alliance entre Dieu et l’humanité. En effet, en mangeant le fruit défendu, l’humanité a désobéi, est tombée dans le péché et a été chassée du Jardin d’Eden. Mais c’est aussi en mangeant le Pain de Vie que l’humanité est sauvée et s’ouvre à la vie nouvelle dans le Christ Jésus.
Ces deux dimensions bibliques fondamentales, celle de la chute et de la renaissance, se retrouvent dans le contexte actuel relatif à la nourriture : d’une part, le manque de nourriture et l’injuste répartition des biens engendrent souffrances, désespoirs et mort aussi ; et d’autre part, la question de la nourriture liée à l’avenir de la Planète et de l’humanité conduit à une réflexion profonde, à un engagement responsable personnel ainsi qu’à une solidarité qui est la seule arme pour éliminer la faim et porter des fruits de justice, de paix, de partage, de salut et de vie.
Dans ce numéro de notre revue est mis en lumière l’un des défis les plus importants de notre temps: l’accès aux biens et en particulier l’accès à la nourriture pour toute l’humanité. Comment y accéder quand les chiffres, impressionnants et dramatiques que nous possédons, révèlent une situation de graves injustices ? Et pourtant, nombreuses sont les personnes, associations, communautés qui luttent contre ces injustices pour faire fructifier la terre et partager ses fruits.
… “En travaillant la terre, les êtres humains, comme individus et comme groupes, prennent soin de l’environnement et en développent les virtualités intrinsèques pour le bien des générations présentes et à venir” (Terre et Nourriture, 2015). Comme en écho à ce texte du document du Conseil Pontifical Justice et Paix, des paysans font fructifier la terre que ce soit par exemple au Laos avec la culture du riz ou en Indonésie par la pratique de l’agriculture solidaire.
Pour répondre à la demande des personnes les plus pauvres de nos sociétés, des groupes, des associations s’efforcent de trouver des produits alimentaires et de les répartir à qui en a besoin. Nous avons retenu l’exemple de la Banque alimentaire en France mais il existe de multiples manières de penser la répartition, la distribution de nourriture… sans compter le travail de tant de bénévoles qui viennent en aide aux réfugiés ou qui s’engagent dans le commerce solidaire avec des producteurs d’autres régions du monde.
L’éducation de tous et spécialement des jeunes pour faire respecter le milieu, prendre soin de la création, faire fructifier la terre est une tâche de longue haleine. Des parcours de formation, des expériences concrètes aident à la conscientisation concernant la consommation, le recyclage des déchets, la pratique de l’agriculture biologique.
Vous serez intéressés aussi par les deux recensions regardant un livre et un film qui sont en rapport avec le thème choisi pour ce numéro et qui nous aideront à l’approfondir.
Vous trouverez évoqués des projets missionnaires proposés à des jeunes, des évènements qui marquent la vie de notre Congrégation : la fête de notre fondatrice sainte Jeanne-Antide qui a été célébrée le 23 mai et le Chapitre général qui se déroule à Rome du 1er juillet au 27 juillet. A l’écoute de l’Esprit, la Congrégation, réunie en Assemblée capitulaire, tracera son chemin pour les cinq prochaines années.

Alors que s’achève cet Editorial parait le texte de l’Encyclique tant attendu du Pape François qui sera une importante contribution à la réflexion sur l’écologie et l’agir pour la Planète : une Planète menacée, en danger… dont l’avenir dépend de chacun de nous et de nous tous ensemble.

Louez le Seigneur pour notre terre qui nous donne
l’herbe et les fleurs : et nous permet de produire
le pain de chaque jour ! Oui, loué sois-tu, Seigneur !

 

 
homepage
qui
  sommes-nous?
contacts
archives
 
Italiano
Française